La retraite

Encore une fois, plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

  • Vous partez vivre votre retraite au Royaume-Uni

Vous pouvez toucher la pension française à laquelle vous avez droit : il vous faut prendre contact avec votre caisse de retraite, afin de connaître les modalités du versement de votre retraite au Royaume-Uni – virement, lettre chèque, mise à disposition des sommes dues au guichet d’une banque…
Néanmoins, cette pension vous sera versée dans la monnaie du pays de résidence, ce qui peut entraîner des frais puisque les institutions de versement reçoivent les montants en euros.

Vous devrez signaler à votre caisse de retraite primaire et/ou complémentaire votre nouvelle adresse britannique, qui vous adressera l’imprimé nécessaire.

Vous devrez également faire remplir un certificat de vie par l’autorité compétente britannique (marie, notaire public…), valable pour une durée d’un an, et l’adresser à chaque caisse de retraite à laquelle vous êtes affilié.

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter la page suivante du Ministère des affaires étrangères : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-votre-depart-a-l-etranger/bien-preparer-son-depart/retraite/article/vivre-sa-retraite-a-l-etranger

  • Vous touchez votre retraite après une ou plusieurs périodes de travail au Royaume-Uni

Vous êtes un travailleur détaché
Maintenu aux régimes obligatoires français, vous continuez à relever du régime de la sécurité sociale française, et votre période de travail effectuée à l’étranger sera validée pour la liquidation de votre retraite – comme si vous aviez continué à exercer votre profession en France.

Vous êtes un travailleur expatrié
Chaque institution nationale d’assurance vieillesse calcule le montant de la pension dite « nationale » en fonction de la durée d’assurance dans son pays, ainsi que le montant de la pension comme si toutes les périodes d’assurance avaient été accomplies dans son pays – réduite au prorata des seules périodes d’assurances accomplies dans le pays (pension « proportionnelle »).
La plus élevée des deux pensions, pension nationale ou proportionnelle, vous est alors attribuée.

Vous êtes adhérent à la CFE
La protection est la même que la protection de base celle de la Sécurité sociale pour les salariés et pour les personnes chargées d’une famille, sans ressources et élevant un enfant de moins de 20 ans.

 

Pour plus de renseignements :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-votre-depart-a-l-etranger/bien-preparer-son-depart/retraite/article/calculer-sa-retraite-lorsqu-on-a

Laisser un commentaire