BENEFICIER DE LA DETAXE

Vous résidez hors de l’Union européenne( sauf Irlande du Nord), vous avez plus de 16 ans et vous êtes de passage en France pour moins de 6 mois ?

Vous pouvez obtenir le remboursement de la TVA sur les marchandises achetées durant votre séjour en France et rapportées dans votre pays .


QUELLES SONT LES CONDITIONS POUR EN BÉNÉFICIER?

  • vous devez effectuer vos achats auprès d’un commerçant effectuant la détaxe ;
  • vos achats doivent avoir un caractère personnel ;
  • vos achats peuvent être effectués sur une durée de 1 à 3 jours dans une même enseigne ou un regroupement d’enseignes pour un montant supérieur à 100€ ;
  • vous devez rapporter vous-même ces marchandises dans votre pays de résidence habituelle.

COMMENT FAIRE ?

  • au moment de votre achat en France : sur justification de votre qualité de non-résident (passeport avec votre adresse au R-U, carte consulaire, mail d’inscription sur les listes électorales, council tax etc…), le commerçant vous délivre un bordereau de vente à l’exportation (BVE) ;
  • au moment de votre départ de France : vous procédez au visa de votre bordereau directement en borne PABLO (située à proximité du service des douanes de sortie). avant la fin du troisième mois suivant le mois d’achat ; (en avion c’est avant l’enregistrement des bagages, en eurostar, vous avez des bornes juste après le contrôle des bagages dans le lounge). S’il n’y a pas de borne Pablo : adressez-vous au guichet douanier de sortie pour faire viser votre borderau.
  • Attention, vous devez pouvoir montrer les marchandises achetées aux douaniers, donc vous devez les avoir avec vous!

COMMENT SE FAIT-ON REMBOURSER?

  • Le remboursement se fait directement sur votre carte bleue par le commerçant si vous avez indiqué ce choix et que votre bordereau a été visé électroniquement par une borne PABLO (transfert automatique des données au commerçant);
  • Si vous êtes passés par un guichet de la douane pour faire viser le bordereau, ce sera à vous de l’envoyer au commerçant.
  • Certains commerçants vous comptent des frais (jusqu’à 30% du montant)

UTILISER UN INTERMEDIAIRE ?

Nous ne souhaitons pas faire de publicité et ne touchons évidemment aucune commission d’aucune sorte, mais sachez que certains opérateurs vous facilitent le travail et surtout vous permettent de vous faire rembourser vos achats quel que soit le commerçant (même si lui même ne propose pas la détaxe?). Evidemment, ils prennent une commission variable selon le montant de vos achats, mais à choisir entre ne rien se faire rembourser parce que votre commerçant ne procède pas à la détaxe et se faire rembourser 80% de la TVA…..

Plusieurs de nos membres ont utilisé avec succès zapptax. A vous de voir!

ATTENTION, si vous choisissez un opérateur comme zapptax les factures doivent être établies au nom de zapptax, si vous vous faires rembourser directement, elles doivent être à votre nom!

S’installer, venir vivre, étudier ou travailler au Royaume-Uni après le Brexit

Les personnes de nationalité française peuvent venir et séjourner pour moins de 6 mois SANS VISA MAIS AVEC UN PASSEPORT VALIDE (pas une CNI) pour les motifs suivants :

  • TOURISME :  en visite touristique ou chez des proches,
  • TRAVAIL :
    • assister à une réunion professionnelle, une interview ou un congrès
    •  être volontaire bénévole pour un maximum de 30 jours dans une organisation caritative reconnue
    • Travailler/ enseigner/ rechercher dans une université à condition d’être employé par une université ou établissement supérieur étranger et de ne pas occuper un poste permanent au R-U
    • Venir exercer comme médecin ou dentiste qualifié
  • ETUDES :
    • participer à un programme d’échange scolaire
    • suivre un cours de moins de 30 jours à vocation « récréative »
    • étudier dans une institution reconnue, passer un examen, entreprendre des recherches liés à un travail à l’étranger

ATTENTION :

  • En dehors des cas indiqués ci-dessus TRAVAILLER pour une compagnie britannique ou sa propre société est INTERDIT SANS LE VISA APPROPRIE.
  • Il est impossible de demander des aides publique
  • On ne peut pas rester plus longtemps que 6 mois en tout (les autorités vérifient le temps total passé au R-U sur plusieurs années), ça ne sert à rien de partir trois semaines et revenir…
  • S’engager dans un mariage ou civil partnership n’est pas possible, il faudra demander un visa special ! ( apply for a Marriage Visitor visa

Dans les autres cas, il vous faudra un visa, dont les conditions et le prix dépendant de votre activité exacte.

Pour ETUDIER, il faut un student visa :

C’est simple à obtenir mais les études reviennent TRES CHER ! compter dans les £170.000, environ €200000 euros pour un diplôme en 4 ans; il faut demander un student visa, et pour cela, il faut :

  • avoir reçu une offre d’une université ou établissement reconnu (les frais de scolarité pour les étudiants étrangers sont de l’ordre de £33000 par an à Imperial College London, de £29500 à King’s College London et de £26000 à Bristol University)
  • payer les frais de visa (£363 s’il est demandé à l’étranger, £490 s’il est demandé à partir du R-U)
  • payer l’assurance santé NHS la « healthcare charge », £624 par an à payer en une fois ex pour un diplôme en 3 ans, visa de 3 ans donc £1872 à débourser
  • Par ailleurs, même si cela n’est pas systématique, le Home Office peut demander de prouver que la personne demandant le visa a des ressources minimales de £1100 par mois pour subvenir à ses besoins au Royaume-Uni.
  • POUR TRAVAILLER, il faut d’abord trouver un travail et se faire sponsoriser par son employeur. Il existe des visas de travail de courte ou de longue durée mais le principe est le même :
  • votre employeur doit être sur la liste des employeurs pouvant sponsoriser des travailleurs étrangers, ou demander un permis spécifique (pour lequel il paiera environ £1500)
  • votre emploi doit être sur une liste éligible aux « skilled workers visas » ou aux « health and care workers visa » (et quelques autres cas particuliers, ministres du culte, sportifs ou artistes)
  • Votre salaire doit être supérieur à £25600 par an (ou £20480 si vous êtes titulaire d’un PhD)
  • vous devez pouvoir prouver votre niveau d’anglais (B1 minimum), avoir obtenu un GCSE ou A level ou équivalent écossais dans une école au R-U avant ses 18 ans, ou un diplome étranger ense igné en anglais et reconnu.

Tous les détails se trouvent sur le site du gouvernement https://www.gov.uk/check-uk-visa

La petite école de Leeds

Le 5 mars dernier, j’ai effectué mon premier déplacement en circonscription : une rencontre chaleureuse et riche en échanges avec la communauté française de Leeds et Bradford, reportée plusieurs fois pour cause de pandémie de Covid, et que j’ai enfin pu réaliser grâce au dynamisme exceptionnel de Henriette Mahamane, directrice de la petite école FLAM de Leeds.

Après une visite de la petite école, durant laquelle j’ai pu rencontrer le personnel enseignant, comprendre l’organisation pédagogique de la structure, et échanger avec des parents d’élèves, nous avons passé près de deux heures dans un « café des parents », durant lequel nous avons présenté des données générales sur l’évolution récente de la communauté française du Royaume-Uni, et répondu aux questions de nos compatriotes de cette grande conurbation du nord de l’Angleterre.

Sans surprise, l’essentiel des préoccupations concernait les difficultés de prise de rendez-vous pour les renouvellements de passeports, et l’impact du Brexit sur les droits des Français·es du Royaume-Uni, avec aussi quelques questions relatives à la Caisse pour les Français de l’Etranger, au soutien aux entrepreneurs, et à l’exercice de la citoyenneté française à l’étranger. Le souhait d’être mieux informé sur toutes ces questions était très perceptible, et l’intérêt de cette communauté pour créer du liant avec leurs compatriotes très palpable.

Cette réunion fût suivie d’un déjeuner de travail avec la consul honoraire de Leeds et la directrice de l’Alliance Française, pour mieux comprendre les enjeux administratifs et culturels de notre communauté à Leeds et Bradford. Il semblerait que ces différents acteurs clé auraient tout intérêt à mutualiser certaines ressources afin de toucher un maximum de Français·es. Une réflexion a commencé, et un dialogue a été entamé pour avancer dans ce sens. Un appui plus marqué de la puissance publique serait souhaitable, et tout à fait justifié au regard du dynamisme de la communauté française de Leeds et Bradford.

Samy Ahmar 

Conseiller des Français de l’Etranger (Londres) 

Élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger

S’INSTALLER AU ROYAUME-UNI

Depuis le Brexit, la liberté de circulation et d’installation n’existe plus au Royaume-Uni pour les personnes de nationalité française ou de citoyenneté européenne.

Si vous ne détenez pas de pre-settled ou settled status, vous ne pouvez plus obtenir ce statut protecteur particulier réservé aux personnes qui étaient présentes au Royaume-Uni avant le 31 décembre 2021.

Vous aurez donc besoin d’un visa pour

  • séjourner au Royaume-Uni plus de six mois
  • y travailler même pour une courte période
  • y faire des études.

Le visa doit être obtenu en France avant votre départ. Pour savoir si vous avez besoin d’un visa, et comment en faire la demande, merci de visiter le site de UK Border Agency (UKBA), qui traite toutes les demandes de visas à destination du Royaume-Uni.

Réponses à des questions fréquemment posées par des personnes non titulaires du settled ou présettled status

  • Peut-on venir en stage dans une entreprise britannique ? Non pas sans visa de travail
  • Peut-on être « au pair » ? Non
  • Peut-on faire un stage non rémunéré sans visa? Oui mais seulement pour un stage non rémunéré de moins de 30 jours dans une registered charity
  • Combien coûte un visa ? Euh … cela dépend Pour connaitre les coûts : https://www.gov.uk/government/publications/visa-regulations-revised-table/home-office-immigration-and-nationality-fees-26-february-2022

ELECTIONS 2022

10 avril et 24 avril 2022 : élections présidentielles

5 et 12 Juin 2022 : élections législatives (le premier tour a lieu une semaine avant la France).

Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 19h

ATTENTION : Vous devez présenter une pièce d’identité française. Les pièces d’identité britanniques ne sont PLUS ACCEPTEES (conséquence du Brexit)

L’adresse de votre bureau de vote ?

Vous recevrez par mail ou courrier postal une lettre de convocation vous indiquant les coordonnées précises de votre bureau de vote quelques jours avant le scrutin. D’ici là, en voici les adresses.

Circonscription de Londres :

  • 7 sites de vote hors Londres : Ashford, Belfast, Birmingham, Brighton, Bristol, Manchester et Leeds
  • 5 sites de vote à Londres

Circonscription d’Édimbourg et Glagow :

  • 3 sites de vote : Édimbourg, Aberdeen et Glasgow

Les sites de vote ouverts au Royaume-Uni

Électeurs inscrits sur la liste électorale du consulat général de France à Londres

Votre code postal commence par :Vous votez à :
CT, ME, TN (3-5-6-7-12-17 et +)Ashford : 1 Bureau de vote
Coach Works
Dover Pl, Ashford TN23 1HU
BTBelfast : 1 Bureau de vote
Carrickfergus Marina
3 Quayside
CARRICKFERGUS BT38 8BJ
B, CV, DE, DY, HR, LD, LE, NG,
NN, ST, SY, TF, WR, WS, WV
Birmingham : 3 Bureaux de vote
The Eastside room
Woodcock St, Birmingham B7 4BL
BN, PO, SOBrighton : 2 Bureaux de vote
Unitarian Church
New Road,
Brighton BN1 1UF
BA, BH, BS, CF, DT, EX, GL, NP,
PL, SA, SN, SP, TA, TQ, TR
Bristol : 3 Bureaux de vote
Hotel Novotel Bristol
Victoria street
Bristol BS1 6HY
BD, DH, DL, DN, HD, HG, HU, HX,
LN, LS, NE, S, SR, TS, WF, YO
Leeds : 2 Bureaux de vote
Hotel Novotel Leeds
4 Whitehal Quay
Leeds LS1 4HR
BB, BL, CA, CH, CW, FY, L, LA,
LL, M, OL, PR, SK, WA, WN
Manchester : 2 Bureaux de vote
Hotel Novotel Manchester
21 Dickinson St,
Manchester M1 4LX
IM, JE, GY, GXLondres
Consulat général de France : 1 Bureau de vote

21, Cromwell road
Londres SW7 2EN
KT, SE, TW, W

SW1-3-5-7-8-10

TN (1-2-4-8-9-10-11-13-14-15-16)
Londres
Lycée Français Charles de Gaulle (South Kensington)
14 Bureaux de vote

Noms de AA à FI : Entrée 35 Cromwell road, London
Noms de FL à ZY : Entrée Queensberry Way, London
BR, CR, DA, EC, GU, RH, SM, WCLondres
Queens Gate House (South Kensington) : 4 Bureaux de vote

65-67 Queen’s Gate
London SW7 5JS
SW (2-4-6-9 et 11 à 20)Londres
École Marie d’Orliac (Fulham) : 5 Bureaux de vote

60 Clancarty Rd
London SW6 3AA
AL, CB, CM, CO, E, EN, HA, HP,
IG, IP, LU, MK, NR, OX, PE,
RG, RM, SG, SL, SS, UB, WD
Londres
Lycée International Winston Churchill (Wembley)
12 Bureaux de vote

Lycée international Winston Churchill
The Paddocks
WEMBLEY HA9 9LY
N – NWLondres
Collège Français Bilingue de Londres (CFBL – Kentish Town)
6 Bureaux de vote

62 Willes road
NW5 3DN London

Électeurs inscrits sur la liste électorale du consulat général de France à Édimbourg et Glasgow

Votre code postal commence par :Vous votez à :
AB – IV – PH – DDAberdeen : 1 Bureau de vote
17-23 Queen’s road
AB15 4PB Aberdeen
EH -TD – ZE – HS – KWÉdimbourg : 1 Bureau de vote

Consulat général de France à Édimbourg
West Parliament Square
Edinburgh EH1 1RN
DG – FK – G – PA – ML – KA – KYGlasgow : 1 Bureau de vote
3 Park Circus
G3 6AX Glasgow

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES


Chères Françaises, chers Français du Royaume-Uni,

                            
 
En ce 8 mars 2022, ayons une pensée toute particulière pour les jeunes filles et les femmes qui, en Ukraine ou en Afghanistan, en Somalie ou au Myanmar, en Ethiopie ou au Burkina Faso, et dans tant d’autres pays subissent les horreurs de la guerre et les violences des hommes.

Nous battre pour les droits des femmes, nous qui pouvons manifester, exprimer nos idées, être représentées – même insuffisamment – dans les instances politiques et économiques, c’est aussi nous battre pour elles et le droit de toutes et tous à vivre en paix.
Nous battre pour les droits des femmes, c’est aussi nous battre pour l’égalité des chances, pour la justice sociale, pour le droit de toutes et de tous à être qui ils ou elles veulent être.
Nous battre pour les droits des femmes, c’est aussi nous battre pour sauvegarder l’avenir de notre planète et des générations futures, un sujet qui est au cœur des préoccupations de toutes et de tous et notamment dess communautés françaises de l’étranger

Ce 8 mars 2022, les Nations Unies ont choisi comme axe d’action : « 
L’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable ».

Parce que 70%des personnes vivant en dessous du seuil de pauvretésont des femmes (données ONU).
Parce que, toujours selon l’ONU, les femmes ont 14 fois plus de risques que les hommes de mourir des suites d’une catastrophe naturelle.
Parce que les femmes, qui sont le plus souvent en charge de se procurer eau, nourriture, et énergie, sont les plus à même de rechercher et trouver des solutions pour atténuer l’impact des changements climatiques et mettre en œuvre des transformations durables.
Parce que l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les pays en développement est pour plus de 55% attribuable à des programmes favorisant l’autonomisation des femmes, et que selon la FAO, si les agricultrices avaient un accès égal aux ressources productives, le rendement de leurs exploitations augmenterait de 20 à 30 pour cent, réduisant la faim dans le monde de 12 à 17% tout en favorisant la diversité des cultures.
Parce que soutenir le leadership des femmes et assurer leur participation à la gestion des ressources naturelles conduit à une gouvernance plus équitable, plus inclusive et plus efficace des ressources. 


Alors, que ce 8 Mars marque l’avènement d’un féminisme écologique pour la paix, la justice sociale et le bien-être des générations actuelles et futures.    

Et pour vous renseigner en cette période pré-électorale, consultez l’analyse des programmes des candidates et candidats aux présidentielles en matière de droits des femmesréalisée par l’association Osez le féminismehttp://osezlefeminisme.fr/feministometre/

En avant, toutes!

Catherine Smadja-Froguel
Présidente de Français du monde-adfe au Royaume-Uni 

JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES


Chères Françaises, chers Français du Royaume-Uni,

                            
 
En ce 8 mars 2022, ayons une pensée toute particulière pour les jeunes filles et les femmes qui, en Ukraine ou en Afghanistan, en Somalie ou au Myanmar, en Ethiopie ou au Burkina Faso, et dans tant d’autres pays subissent les horreurs de la guerre et les violences des hommes.

Nous battre pour les droits des femmes, nous qui pouvons manifester, exprimer nos idées, être représentées – même insuffisamment – dans les instances politiques et économiques, c’est aussi nous battre pour elles et le droit de toutes et tous à vivre en paix.
Nous battre pour les droits des femmes, c’est aussi nous battre pour l’égalité des chances, pour la justice sociale, pour le droit de toutes et de tous à être qui ils ou elles veulent être.
Nous battre pour les droits des femmes, c’est aussi nous battre pour sauvegarder l’avenir de notre planète et des générations futures, un sujet qui est au cœur des préoccupations de toutes et de tous et notamment dess communautés françaises de l’étranger

Ce 8 mars 2022, les Nations Unies ont choisi comme axe d’action : « 
L’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable ».

Parce que 70%des personnes vivant en dessous du seuil de pauvretésont des femmes (données ONU).
Parce que, toujours selon l’ONU, les femmes ont 14 fois plus de risques que les hommes de mourir des suites d’une catastrophe naturelle.
Parce que les femmes, qui sont le plus souvent en charge de se procurer eau, nourriture, et énergie, sont les plus à même de rechercher et trouver des solutions pour atténuer l’impact des changements climatiques et mettre en œuvre des transformations durables.
Parce que l’amélioration de la sécurité alimentaire dans les pays en développement est pour plus de 55% attribuable à des programmes favorisant l’autonomisation des femmes, et que selon la FAO, si les agricultrices avaient un accès égal aux ressources productives, le rendement de leurs exploitations augmenterait de 20 à 30 pour cent, réduisant la faim dans le monde de 12 à 17% tout en favorisant la diversité des cultures.
Parce que soutenir le leadership des femmes et assurer leur participation à la gestion des ressources naturelles conduit à une gouvernance plus équitable, plus inclusive et plus efficace des ressources. 


Alors, que ce 8 Mars marque l’avènement d’un féminisme écologique pour la paix, la justice sociale et le bien-être des générations actuelles et futures.    

Et pour vous renseigner en cette période pré-électorale, consultez l’analyse des programmes des candidates et candidats aux présidentielles en matière de droits des femmesréalisée par l’association Osez le féminismehttp://osezlefeminisme.fr/feministometre/

En avant, toutes!

Catherine Smadja-Froguel
Présidente de Français du monde-adfe au Royaume-Uni 

Samy Ahmar à l’Assemblée des Français de l’étranger

Du 14 au 18 mars dernier, j’ai participé à ma première session de l’Assemblée des Français de l’Etranger (36e session depuis sa création), à laquelle j’ai été élu fin 2021 : l’AFE est un mini-parlement de 90 élus, choisis pour une période de 6 ans, venant des quatre coins du monde et représentant la diaspora française dans sa totalité. Comme n’importe quelle assemblée représentative, l’AFE est structurée en groupes politiques et en commissions de travail.

Pour ma part, je siège dans le groupe Ecologie & Solidarité (gauche plurielle, 30 élus), ainsi que dans la Commission des Lois, des Règlements et des Affaires Consulaires. Calendrier oblige, les travaux de notre commission se sont axés sur le thème de l’exercice du droit de vote à l’étranger, et notamment sur le vote par Internet (ses atouts, faiblesses et potentiels d’expansion), et sur les élections indirectes de 2021 (pour une identification des failles et des propositions de correction).

La semaine de travaux fut intense, et parsemée d’auditions de haute volée avec plusieurs parlementaires, dont l’ancienne ministre Hélène Conway-Mouret, et les directions du ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères relatives aux Français.es de l’étranger. Les travaux ont abouti sur plusieurs résolutions concrètes au service de nos compatriotes de l’étranger, toutes approuvées par l’assemblée plénière à la majorité des voix. Tous les rapports et résolutions sont, ou seront prochainement publiés sur le site de l’AFE.

Samy Ahmar 

Conseiller des Français de l’Etranger (Londres) 

Élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger

ACTION DE VOS ELUS CONSULAIRES

SAMY AHMAR

Samy Ahmar

Le 5 mars dernier, j’ai effectué mon premier déplacement en circonscription : une rencontre chaleureuse et riche en échanges avec la communauté française de Leeds et Bradford, reportée plusieurs fois pour cause de pandémie de Covid, et que j’ai enfin pu réaliser grâce au dynamisme exceptionnel de Henriette Mahamane, directrice de la petite école FLAM de Leeds.

Henriette et Samy

Après une visite de la petite école, durant laquelle j’ai pu rencontrer le personnel enseignant, comprendre l’organisation pédagogique de la structure, et échanger avec des parents d’élèves, nous avons passé près de deux heures dans un « café des parents », durant lequel nous avons présenté des données générales sur l’évolution récente de la communauté française du Royaume-Uni, et répondu aux questions de nos compatriotes de cette grande conurbation du nord de l’Angleterre.

Discussion avec les parents

Sans surprise, l’essentiel des préoccupations concernait les difficultés de prise de rendez-vous pour les renouvellements de passeports, et l’impact du Brexit sur les droits des Français·es du Royaume-Uni, avec aussi quelques questions relatives à la Caisse pour les Français de l’Etranger, au soutien aux entrepreneurs, et à l’exercice de la citoyenneté française à l’étranger. Le souhait d’être mieux informé sur toutes ces questions était très perceptible, et l’intérêt de cette communauté pour créer du liant avec leurs compatriotes très palpable.

Cette réunion fût suivie d’un déjeuner de travail avec la consul honoraire de Leeds et la directrice de l’Alliance Française, pour mieux comprendre les enjeux administratifs et culturels de notre communauté à Leeds et Bradford. Il semblerait que ces différents acteurs clé auraient tout intérêt à mutualiser certaines ressources afin de toucher un maximum de Français·es. Une réflexion a commencé, et un dialogue a été entamé pour avancer dans ce sens. Un appui plus marqué de la puissance publique serait souhaitable, et tout à fait justifié au regard du dynamisme de la communauté française de Leeds et Bradford.

Samy Ahmar 

Conseiller des Français de l’Etranger (Londres) 

Élu à l’Assemblée des Français de l’Etranger

SE FAIRE REMBOURSER LE TEST Covid payé en France

Les Françaises et Français de l’étranger sont assimilées à des personnes bénéficiant de la sécurité sociale en en ce qui concerne le paiement des tests COVID réalisés en France.

A partir du 15 octobre,  les tests réalisés en France seront payants (22 euros en laboratoire, 25 euros en pharmacie et 30 euros le dimanche pour un test antigénique) mais seulement pour des personnes NON Vaccinées sauf si elles ont une prescription médicale ou ont reçu un mail ou sms de « cas contact » provenant de l’Assurance maladie, de l’Agence régionale de santé ou une notification dans l’application TousAntiCovid.

La situation est la même pour les personnes de nationalité française résidant à l’étranger.

Si vous avez eu vos vaccins ou avez moins de 18 ans, la règle est donc que le tiers payant soit appliqué par le pharmacien ou le laboratoire qui effectue le test.

Nous vous avons expliqué comment convaincre le centre de dépistage de vous accorder la gratuité (plus exactement le tiers payant) ; il sera remboursé par la sécurité sociale dans les conditions habituelles pour les personnes bénéficiant du 100%

Gratuité des tests : affirmée par le gouvernement, mais comment faire en pratique?

Mais malgré tout, votre centre de dépistage vous a fait payer ; pas de panique, vous pouvez vous faire rembourser.

Que faire si on a payé un test de dépistage ?

La demande de remboursement s’effectue en fonction de votre situation personnelle :

Affilié.es à la Caisse des Français de l’étranger (CFE)

Les Français.es affilié.ess à la CFE envoient leur facture à la CFE, qui les remboursera sur les mêmes bases que l’Assurance Maladie.

Non affilié.e à la CFE et inscrit.es auprès d’une caisse primaire d’assurance maladie (CPAM)

Les Français.es non affilé.es à la CFE qui sont inscrits auprès d’une CPAM, dans le cadre de la coordination des systèmes de sécurité sociale européens ou d’une convention internationale de sécurité sociale signée entre la France et leur pays de résidence (il faut pour cela déposer un formulaire d’inscription en vue de bénéficier des prestations à l’Assurance Maladie), adressent leur facture à cette CPAM qui leur remboursera la facture.

Non affilié.es à la CFE et non-inscrit.es auprès d’une caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) – cas général

Les Français.es non affilié.es à la CFE et non-inscrites auprès d’une CPAM, au titre d’une convention internationale de sécurité sociale, envoient leur demande de remboursement sur une plateforme sécurisée avec les pièces justificatives suivantes :

  • la facture acquittée,
  • un scan de leur carte d’identité ou passeport,
  • un scan de leur relevé d’identité bancaire (RIB),
  • un scan de leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) ou du certificat provisoire de remplacement (CEA- CPR/EHIC- PRC (1)) du pays européen auquel ils ou elles sont affilié.es.

L’envoi des pièces justificatives sur cette plateforme sécurisée se fait en plusieurs étapes, qui sont détaillés dans un tutoriel disponible en téléchargement (PDF).

(1) EHIC : European health insurance card, PRC : Provisional replacement certificate

Contactez-nous si vous éprouvez des difficultés!

https://www.ameli.fr/seine-saint-denis/assure/actualites/francais-de-letranger-comment-se-faire-rembourser-un-test-de-depistage-realise-en-france