S’installer, venir vivre, étudier ou travailler au Royaume-Uni après le Brexit

Les personnes de nationalité française peuvent venir et séjourner pour moins de 6 mois SANS VISA MAIS AVEC UN PASSEPORT VALIDE (pas une CNI) pour les motifs suivants :

  • TOURISME :  en visite touristique ou chez des proches,
  • TRAVAIL :
    • assister à une réunion professionnelle, une interview ou un congrès
    •  être volontaire bénévole pour un maximum de 30 jours dans une organisation caritative reconnue
    • Travailler/ enseigner/ rechercher dans une université à condition d’être employé par une université ou établissement supérieur étranger et de ne pas occuper un poste permanent au R-U
    • Venir exercer comme médecin ou dentiste qualifié
  • ETUDES :
    • participer à un programme d’échange scolaire
    • suivre un cours de moins de 30 jours à vocation « récréative »
    • étudier dans une institution reconnue, passer un examen, entreprendre des recherches liés à un travail à l’étranger

ATTENTION :

  • En dehors des cas indiqués ci-dessus TRAVAILLER pour une compagnie britannique ou sa propre société est INTERDIT SANS LE VISA APPROPRIE.
  • Il est impossible de demander des aides publique
  • On ne peut pas rester plus longtemps que 6 mois en tout (les autorités vérifient le temps total passé au R-U sur plusieurs années), ça ne sert à rien de partir trois semaines et revenir…
  • S’engager dans un mariage ou civil partnership n’est pas possible, il faudra demander un visa special ! ( apply for a Marriage Visitor visa

Dans les autres cas, il vous faudra un visa, dont les conditions et le prix dépendant de votre activité exacte.

Pour ETUDIER, il faut un student visa :

C’est simple à obtenir mais les études reviennent TRES CHER ! compter dans les £170.000, environ €200000 euros pour un diplôme en 4 ans; il faut demander un student visa, et pour cela, il faut :

  • avoir reçu une offre d’une université ou établissement reconnu (les frais de scolarité pour les étudiants étrangers sont de l’ordre de £33000 par an à Imperial College London, de £29500 à King’s College London et de £26000 à Bristol University)
  • payer les frais de visa (£363 s’il est demandé à l’étranger, £490 s’il est demandé à partir du R-U)
  • payer l’assurance santé NHS la « healthcare charge », £624 par an à payer en une fois ex pour un diplôme en 3 ans, visa de 3 ans donc £1872 à débourser
  • Par ailleurs, même si cela n’est pas systématique, le Home Office peut demander de prouver que la personne demandant le visa a des ressources minimales de £1100 par mois pour subvenir à ses besoins au Royaume-Uni.
  • POUR TRAVAILLER, il faut d’abord trouver un travail et se faire sponsoriser par son employeur. Il existe des visas de travail de courte ou de longue durée mais le principe est le même :
  • votre employeur doit être sur la liste des employeurs pouvant sponsoriser des travailleurs étrangers, ou demander un permis spécifique (pour lequel il paiera environ £1500)
  • votre emploi doit être sur une liste éligible aux « skilled workers visas » ou aux « health and care workers visa » (et quelques autres cas particuliers, ministres du culte, sportifs ou artistes)
  • Votre salaire doit être supérieur à £25600 par an (ou £20480 si vous êtes titulaire d’un PhD)
  • vous devez pouvoir prouver votre niveau d’anglais (B1 minimum), avoir obtenu un GCSE ou A level ou équivalent écossais dans une école au R-U avant ses 18 ans, ou un diplome étranger ense igné en anglais et reconnu.

Tous les détails se trouvent sur le site du gouvernement https://www.gov.uk/check-uk-visa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.