Portrait de confinement : Leila

Leila Meziane Nanda

Leila, directrice d’hôtel

Leila, directrice d’hôtel à Dartford, a du réorganiser sa vie ! S’il y avait encore quelques clients dont il fallait s’occuper, uniquement en hôtellerie, avec des consignes sanitaires très strictes, elle devait aussi prendre en charge les enfants et assurer l’école à la maison. Je pense que beaucoup savent ce que cela signifie! Elle dit avoir eu la chance de pouvoir aller dans une maison à Ashford, pour les faire bénéficier de plus d’espace, et pense aux familles enfermées en appartement!

Elle a partagé le travail avec son mari, cuisinier, qui venait de vendre son restaurant, juste avant le confinement. Heureusement, dit-elle, parce que devoir faire face à toutes les charges sans aucune rentrée aurait mis leur petite entreprise et leurs salariés en danger. Elle pense cependant avec inquiétude aux acquéreurs qui n’ont pu commencer leur activité. Quant aux hôtels, le confinement est tombé juste au début de la haute saison, et l’année risque d’être très difficile. Leila veut espérer que la reprise ne se fera pas trop attendre, pour reprendre une vie normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *